Bordeaux manque d’arceaux à vélo

Par bordeaux7 le 13 novembre 2017 à 19:25

Un vélo mal attaché peut vite se retrouver dans une situation délicate © archives Claude Petit / Sud Ouest

Conséquence des difficultés de circulation en voiture, les cyclistes sont de plus en plus nombreux à Bordeaux. Mais ils ont parfois bien du mal à attacher leurs vélos. Le nombre de cyclistes a en effet encore augmenté de 12% dans la métropole en 2017. Mais parallèlement, le nombre d’arceaux pour garer en toute sécurité sa bicyclette ne suit pas.

On en compte 10 000 dans l’agglomération. Bordeaux métropole en a installé 833 de plus cette année, dont 537 dans la seule ville de Bordeaux. Mais cela ne suffit toujours pas et il n’est pas rare de voir des cyclistes attacher leurs vélos à des panneaux de signalisation ou des barrières le long des trottoirs. Ce qui est, rappelons-le, strictement interdit. Car la règle en matière de stationnement est claire, il ne faut pas obstruer le trottoir ni attacher son vélo à du mobilier urbain. Pour autant, compte tenu de la situation, les services de police sont invités à se montrer compréhensifs et verbalisent rarement.   

Installation compliquée

Bordeaux métropole a bien conscience du problème mais explique qu’installer des arceaux prend du temps. Sans compter qu’il y a des endroits où ils ne sont pas vraiment les bienvenus, comme les grandes places touristiques de la Bourse ou devant le Grand Théâtre, par exemple. Même chose devant la gare Saint-Jean où la SNCF a récemment demandé qu’ils soient enlevés. Il est vrai qu’il existe un grand parc à vélos couvert juste à côté. Des équipements que l’association Vélo-Cité souhaiterait voir se multiplier.

COMMENTAIRES (0)