Ce qu’il faut retenir de la conférence de rentrée d’Alain Juppé

Par bordeaux7 le 17 septembre 2018 à 00:24

Alain Juppé, vendredi 14 septembre, lors de sa conférence de presse de rentrée. © THIERRY DAVID / SUD OUEST

Alain Juppé a fait sa rentrée des classes vendredi. Au pupitre avec à sa droite les élus bordelais assis en rangs serrés et à sa gauche ceux de la métropole eux aussi bien alignés, le président de Bordeaux Métropole et le maire de Bordeaux n’a pas fait de grandes annonces.

Cette saison 2018-2019 sera assurément une année dédiée à la gestion du quotidien et l’insatisfaction des Bordelais. Voici ce qu’il faut retenir de sa conférence de presse.

Municipales de 2020 : une réponse mi-2019

Alain Juppé va-t-il se représenter en 2020 ? A cette question l’intéressé répond : « Ce qui m’importe c’est de travailler. Au milieu de 2019, j’annoncerai ma décision, ce qui laisserait un an pour faire campagne. » Il précise néanmoins : « moi ou quelqu’un d’autre ». Mi-octobre, l’élu présentera son “Dictionnaire amoureux de Bordeaux”.

Circulation sur la rocade :

Pas de solution miracle pour réduire les embouteillages. Alain Juppé demande que la métropole devienne propriétaire de la rocade puisqu’elle finance 50% des travaux de la 2×3 voies. Autre suggestion : la régulation du trafic en interdisant la rocade aux poids-lourds à certaines heures. « Pour moi, le projet de contournement est toujours une question ouverte », avance-t-il.

Trains du quotidien :

Le président de la Métropole estime que l’utilisation des TER est insuffisante. « Il faut rouvrir certaines gares, comme celle de la Médoquine. La SNCF se fait tirer les oreilles. Et on va continuer à les lui tirer. On veut notre métropolitrain ! »

Transports en commun :

Fin 2019, un premier tronçon de la ligne D sera mis en service jusqu’au Bouscat. Les rames circuleront jusqu’au terminus de Cantinolle mi-2020. Pour faire face à l’affluence sur les lignes de tramway, 30 rames supplémentaires vont être progressivement injectées.

Bloqué par le tribunal administratif, le projet de BHNS (bus à haut niveau de service) entre la gare et Saint-Aubin-de-Médoc va être modifié. Alain Juppé souhaite que des bus électriques circulent sur cette ligne.

Stationnement payant à Bordeaux :

« Nous avons fait une erreur en étendant le stationnement payant en bloc dans de nouveaux quartiers alors qu’on introduisait un nouveau dispositif de paiement. » Le maire annonce un moratoire sur le sujet. Le stationnement payant sera désormais étendu uniquement dans les rues où les riverains le demandent. Il souhaite aussi une réflexion pour assouplir le système existant pour les foyers ayant deux véhicules et les professionnels. Les conclusions seront connues en fin d’année.

Rénovation des boulevards :

Inscrit dans son programme en 2014, la réhabilitation des boulevards avec la création d’un transport en site propre ne sera pas lancée avant 2020. Le maire estime que le projet n’est pas « mûr » et « compliqué ». Et puis « il faudrait couper des arbres, supprimer des places de stationnement », des sujets épineux à Bordeaux.

Le logement :

« Nous devons continuer à construire car nos villes sont en tension. Nous faisons face à une pénurie de logements étudiants. » Et de citer le projet de la Jallère (secteur du stade à Bordeaux-Lac) discuté ce lundi en conseil municipal de Bordeaux. «Il sera très respectueux de l’environnement ».

Laurie Bosdecher

COMMENTAIRES (0)

FERMER
CLOSE