Virginie Calmels raconte ses débuts en politique et règle ses comptes

Par bordeaux7 le 13 mars 2018 à 20:02

Virginie Calmels, le 26 février dernier, au conseil municipal. © FABIEN COTTEREAU / SUD OUESt

Titre : « J’assume ». Sous-titre : « Mais que suis-je allée faire dans cette galère ? ». Virginie Calmels, première adjointe au maire de Bordeaux et numéro 2 du parti Les Républicain sort ce mercredi 14 mars un livre où elle revient en 363 pages sur ses débuts en politique.

Appelée par Alain Juppé en 2013 pour figurer sur sa liste aux municipales en 2014, la chef d’entreprise y règle ses comptes. Elle raconte notamment, dans les trois premiers chapitres en libre accès sur le site de la Fnac, ses relations exécrables avec le directeur de cabinet d’Alain Juppé, Ludovic Martinez.

Les chapitres suivants ne sont également pas tendres avec le maire et ancien candidat à la primaire de la droite et du centre, selon nos confrères du journal “Sud Ouest” qui ont eu accès au livre.

L’annonce de la sortie de l’ouvrage a eu l’effet d’une petite bombe dans les couloirs du Palais Rohan à Bordeaux, certains élus réclamant qu’elle « quitte cette galère ». Lundi, en réunion avec ses adjoints, Alain Juppé a calmé les esprits. Il ne retirera pas les délégations de sa première adjointe, a indiqué dans son édition de mardi, le quotidien régional. Il lui avait, en revanche, déjà fait savoir il y a quelques temps qu’elle n’était plus sa dauphine pour lui succéder en 2020.

COMMENTAIRES (0)

FERMER
CLOSE