Avec Expliceat, le pain perdu devient du pain béni

Par bordeaux7 le 07 novembre 2018 à 22:55

François Mateus, de la boulangerie Perrin et Franck Wallet, fondateur d’Expliceat. © LAURENT THEILLET / SUD OUEST

Dans la vitrine de la boulangerie Perrin, rue Fondaudège à Bordeaux, des miches de pain portent un drôle de nom : « pain éco-responsable ». Eco-responsable ? Qu’est-ce que ça veut dire ? La réponse se trouve dans l’arrière-boutique des lieux.

François Mateus, le patron des lieux, est l’un des rares boulangers girondins, à recycler baguettes et pains invendus. Deux à trois fois par semaine, ces produits sont séchés au four puis broyés dans un blender géant pour être transformés en farine. Le résidu obtenu sert à créer de nouveaux pains, des muffins, des sablés ou des cookies.

Il y a encore quelques mois, François Mateus faisait appel à la Banque Alimentaire pour récupérer ses invendus. Les travaux de la ligne D du tram rue Fondaudège ont rendu difficile l’accès à sa boulangerie. L’association a renoncé à s’y déplacer tous les jours.

Afin d’éviter de jeter ses invendus, la boulangerie Perrin s’est adressé à Expliceat. La petite structure composée de trois ingénieurs est hébergée dans la couveuse Anabase, rue Judaïque. Elle lui a acheté son fameux Crumbler qui permet de broyer jusqu’à 100 kilos de pain par heure pour le transformer en farine. Franck Wallet, le fondateur d’Expliceat, en lutte contre le gaspillage alimentaire depuis de nombreuses années, a convaincu une vingtaine de boulangeries avec son appareil.

La boulangerie Perrin réalise de substantielles économies avec cette machine. « Mais on l’utilise surtout pour éviter de gaspiller », a confié il y a quelques jours à “Sud Ouest” François Mateus. Les clients, quant à eux, en achetant leur pain éco-responsable, font aussi une bonne action.

COMMENTAIRES (0)