La gastronomie en fête du 16 au 18 novembre à Bordeaux

Par bordeaux7 le 11 novembre 2018 à 21:30

Le chef Pierre Gagnaire, entouré d’étudiants de l’école BEST, le 19 octobre. © THIERRY DAVID / SUD OUEST

Pour réussir un plat, il faut une bonne recette et de bons ingrédients. Cette année, la programmation du  festival S.O Good , dédié  la gastronomie et à l’art de vivre, se décline comme une recette de cuisine.

L’événement organisé pour la 5e année par la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Bordeaux-Gironde avec le soutien de 25 partenaires aura lieu du vendredi 16 au dimanche 18 novembre dans la capitale girondine et quelques villes alentour.

« Nous allons pour cette édition valoriser nos points forts en favorisant les contacts entre professionnels et public, a annoncé Philippe Dumand, le président du festival, lors de la présentation de l’événement fin octobre. La halle gourmande va s’agrandir. » Le Hangar 14, ouvert pendant les trois jours de la manifestation, accueillera producteurs, ateliers, chefs, concours, dégustations.

La nuit des banquets qui a contribué au succès du festival dès sa première édition sera également renforcée. 16 banquets vont pouvoir accueillir 1 500 convives. Chacun a un thème, un décor, ses chefs, son ambiance. Il faut impérativement réserver à l’avance pour y participer.

L’Italie, invitée d’honneur

Pierre Gagnaire, à la tête de La Grande Maison, est à nouveau le parrain de S.O Good. « C’est ma petite pierre à cette région extraordinaire, dit-il. Ici, vous avez tout : le bassin, la Garonne, l’Espagne. » Le chef sera présent à plusieurs reprises durant la manifestation pour proposer une recette spéciale au public, dédicacer son dernier livre, élaborer le banquet des partenaires.

Le Stéphanois a réussi à convaincre trois chefs italiens de renom, Stefano Baïocco, Anthony Genovese et Antonio Guida (6 étoiles à eux trois), pour représenter leur pays, invité d’honneur de cette 5e édition. Une délégation de producteurs fera aussi le déplacement. L’Italie a « une cuisine qui inspire le sourire, à la différence de la France qui a une cuisine un peu figée », avance Pierre Gagnaire. 40 restaurants bordelais proposeront pendant le festival un menu franco-italien.

Autre ingrédient de la manifestation : la culture. Expositions, concerts s’immiscent en force dans la programmation.

Parce que la gastronomie n’est pas qu’une affaire d’adultes, de nombreuses animations sont aussi prévues pour les enfants cette année : concours, ateliers de cuisine et même un banquet qui leur est dédié dans l’usine Jock. 125 chefs vont s’investir durant les trois journées de la manifestation. S.O Good a avant tout cette ambition : valoriser les métiers de bouche représentées par 2 600 entreprises en Gironde et les producteurs locaux.

Laurie Bosdecher
www.bordeauxsogood.fr

Les temps forts de S.O Good

La halle gourmande, au Hangar 14, quai des Chartrons, sera le ventre de la manifestation avec plusieurs villages (Italie, Pyrénées, terroir, Atlantique, sucré, jeunes, etc.). Le public peut y faire son marché, participer à des ateliers, des concours, assister à des démonstrations. Elle est ouverte en accès libre vendredi de 12h à 20h, samedi  de 10h à 19h et dimanche de 10h à 18h.

La ferme S.O Good prend place sur les quais des Chartrons de samedi de 10h à 18h avec des centaines d’animaux et des agriculteurs qui expliquent leur métier.

COMMENTAIRES (0)