Pop Ouest redore le blason du pop-corn

Par bordeaux7 le 05 juin 2018 à 12:34

Yvan Thuayre et sa compagne Marine dans leur bar ambulant. © YOHAN MORA

Sillonnant l’agglomération bordelaise et le littoral avec son « bar à pop-corn gourmet » rouge et blanc, Yvan Thuayre, 39 ans, propose à la vente des pop-corn de qualité, dans les festivals et les événements privés.

Chez Pop Ouest, le maïs soufflé est parfumé avec des saveurs étonnantes. Le mélange est fait minute dans un shaker, par cet ancien expert comptable.

Alliance algue et huître, piment d’Espelette et Ossau-Iraty, pour le salé ; mélange de sirop d’érable et de fleur de sel, ou encore citron yuzu, pour le sucré. Le fondateur de Pop Ouest, Yvan Thuayre, a plus d’un tour dans son sac pour élaborer ses pop-corn créatifs. Dans son bar ambulant, il prépare son maïs soufflé sur place, « bio et venant des Landes et du Gers, car j’essaie de travailler au maximum avec les producteurs locaux », explique celui qui arbore un petit nœud papillon de dandy lors de ses tournées.

A l’huître et au citron yuzu

Inaugurée le 11 mai dernier, au Quartier Moderne à Anglet, sa toute jeune société rencontre déjà un certain succès, dans les événements publics, « avec l’aide de ma conjointe Marine, quand ça se bouscule », mais aussi dans le privé, en entreprise. Avec un premier projet de collaboration pour la brasserie Effet Papillon, basée à Mérignac, autour des accords pop-corn et bière. « Prochaine étape : vin et pop-corn ! ».

Originaire de Lyon, Yvan Thuayre s’est installé au Taillan-Médoc en 2013. « J’avais vu une petite annonce pour travailler comme vendeur quinze jours dans une chocolaterie, alors j’ai postulé, pour apprendre à connaître les gens de mon quartier. » Il y reste finalement deux ans pour assister le maître chocolatier dans la fabrication de ses produits.

Vient ensuite l’idée de Pop Ouest. « Avec mes copains cuisto, nous organisions des apéros créatifs, où mes pop-corn au parmesan faisaient des ravages », ajoute-t-il. Il n’en faut pas plus pour qu’il se lance dans l’élaboration de recettes originales et qu’il ouvre sa propre fabrique. Avec un seul format de pot, bio et recyclable, proposé à la vente, au prix de 3 euros. « Une taille moyenne qui permet d’en goûter plusieurs », s’amuse le créatif gourmand. Et comme, qui dit pop-corn dit cinéma, rendez-vous au Festival International du Film Indépendant de Bordeaux (FIFIB), du 9 au 15 octobre 2018, pour les déguster. D’ici là, vous pourrez retrouver le bar à pop-corn gourmet au festival Bordeaux Open Air, le 10 juin. 

Alix Fourcade
Infos pratiques : popouest.com, Facebook, Instagram

COMMENTAIRES (0)