Dernière journée de Ligue 1 : Les Girondins forcés de vaincre

Par bordeaux7 le 18 mai 2017 à 19:08

Rolan, buteur contre Marseille, incertain pour ce dernier match à fort enjeu © Archives T. David / Sud Ouest

Dernière occasion d’accrocher la 5e place, demain à 21 heures à Lorient. Pour cela, c’est simple, il faut absolument gagner contre les Merlus en espérant une défaite ou un nul de Marseille, à domicile, contre Bastia.

Bordeaux n’a donc plus son destin entre ses mains. Toutefois, sa 6e place pourrait devenir européenne si Paris remporte la Coupe de France face à Angers le 27 ma. Le club aquitain a donc de bonnes chances d’être européen la saison prochaine.

Face à Bordeaux, Lorient est barragiste (18e). Rien n’est joué pour son maintien et les Bretons visent forcément une victoire pour éviter la descente dans une queue de peloton serrée (2 points entre le 16e et le 19e). Mais les Merlus seront privés de trois de leurs cadres : l’ancien bordelaisCiani, Marveaux et surtout leur meilleur buteur Moukandjo (13 buts).

Côté bordelais, après le status quo face à Marseille (1-1), le club a officialisé la non-prolongation de Cédric Carrasso (photo de Une) après huit années exercées avec professionnalisme, talent et amour du Scapulaire. Si, sportivement, le choix se comprend, vu son âge (35 ans) et les blessures des dernières années, les supporters ont fustigé la communication glaciale du club. Et plus encore le fait de ne pas avoir annoncé la nouvelle avant le match contre Marseille, le dernier à domicile, afin qu’ils puissent fêter le départ de Carrasso en grande pompe, comme il le mérite.

Retour au sportif. Bordeaux n’a plus gagné depuis le 22 avril contre Bastia (2-0) et semble avoir plus de mal en cette fin de championnat, même s’il ne perd plus. Le coach Jocelyn Gourvennec explique cela en partie par la débauche d’énergie dépensée pour remonter au classement lors de la deuxième partie de saison. Il faut aussi « digérer » une première saison complète dans l’élite pour de nombreux jeunes joueurs qui se sont révélé cette saison : Vada (21 ans), Kamano (21 ans), Laborde (23 ans), Malcolm (20 ans). Bordeaux possède d’ailleurs la plus jeune attaque du championnat avec une moyenne d’âge de 21 ans.

La défense en chantier

Le mercato s’annonce assez actif sur les bords de la Garonne. D’abord, Benoît Costil (Rennes) devrait remplacer Cédric Carasso. Ensuite, plusieurs joueurs ne seraient pas retenus en cas de grosses offres : Rolan, Ounas ou même Jérémy Ménez, plus gros salaire du club et extrêmement décevant cette saison. L’agent du jeune prodige brésilien Malcom a assuré qu’il devrait rester une année pour s’affirmer encore plus sur l’aile. En plus de Carrasso, Nicolas Maurice-Belay et Abdou Traoré ne devraient pas être prolongés.

Le véritable chantier de cet été est la défense. De fait, avec seulement deux défenseurs centraux de métier (Pallois, Lewczuk) et plusieurs compétitions à jouer, le club aurait ciblé plusieurs profils : Paul Baysse, Niçois formé à Bordeaux, et Gabriel, un Brésilien de l’Atletico Mineiro. Incertitudes aussi pour les latéraux : à gauche, Diego Contento, beaucoup trop irrégulier, pourrait se voir offrir un bon de sortie et le club penserait pour le remplacer à Marcal, Roussillon, ou le jeune Brésilien Guilherme Arana, des Corinthians. A droite, Sabaly a conquis les supporters et dirigeants qui espèrent pouvoir l’acheter à Paris à la fin de son prêt.•

Léon Monnier

COMMENTAIRES (0)