Tour préliminaire Ligue Europa : les Girondins doivent assurer le coup en Hongrie

Par bordeaux7 le 03 août 2017 à 08:44

Younousse Sankharé, auteur des deux buts bordelais au match aller © Archives Sud Ouest

Ce jeudi 3 août à 19 heures, en Hongrie, c’est peut-être le match le plus important de Bordeaux sous l’ère Gourvennec. Après une rencontre aller encourageante et une victoire 2-1, les Bordelais abordent ce retour avec de la confiance et des certitudes mais aussi sûrement la peur de tout perdre.

En effet, un seul but pour Videoton suffirait à les qualifier en phase de poule de Ligue Europa. Le faux-pas n’est donc pas permis dans ce tour préliminaire retour.

Le scénario est d’ores et déjà annoncé : les Hongrois n’auront rien à perdre et feront tout pour enflammer la partie et remonter ce but de retard. Les Girondins devront, quant à eux, essayer de reproduire leur première mi-temps du Matmut, où leurs hôtes ont été souvent dépassés par les combinaisons et projections vers l’avant des Bordelais. Emmené par un grand Younousse Sankharé, auteur des deux buts et d’un abattage énorme au milieu, le club aquitain devra toutefois se montrer beaucoup plus réaliste.

Davantage d’espaces

De fait, les Bordelais semblaient en mesure de tuer le match en première mi-temps devant l’évident écart de niveau entre les deux équipes, mais Malcolm, Laborde ou Kamano ont manqué de promptitude pour bonifier leurs multiples occasions par des buts. Un manque de réalisme dans la dernière passe qui avait coûté bon nombre de points aux hommes de Jocelyn Gourvennec la saison dernière.

Il faudra aussi ne pas être trop présomptueux car les joueurs de Videoton ont puni les Bordelais à la suite d’un relâchement coupable de la ligne défensive. Les Hongrois se nourrissant d’ailleurs essentiellement des erreurs et pertes de balle bordelaises pour développer leur jeu et se projeter vite en contre pour essayer de surprendre. Par ailleurs, Videoton repose sur des joueurs plus expérimentés et roublards comme Lazovic ou Scepovic, ce dernier étant l’auteur du but hongrois. L’ancien milieu reconverti en défense, Jérémy Toulalan, a précisé : « Au match retour, ils vont devoir aller marquer, il y aura peut-être plus d’espaces car ils vont être obligés de jouer un peu plus vers l’avant. C’est une équipe assez maligne, on l’a vu avec le numéro 7, un bon joueur de football. Il faudra se méfier là-bas. »

Léon Monnier

(en direct sur beIN Sport 2 et www.sudouest.fr)

COMMENTAIRES (0)