Festival Écho à Venir à Bordeaux : un Écho à trois temps

Par bordeaux7 le 13 septembre 2017 à 21:02

M>Sayyid (d’Antipop Consortium) est venu au Fémina peaufiner la création prévue samedi © Nicolas Marand

Ce vendredi, retour d’un de nos festivals ovni préférés, Écho à Venir. Un cocktail d’arts numériques, d’electro, de hip hop et de création, dans des lieux magiques qui plus est. Une 6e édition en trois temps (dont deux gratuits), dont nous parle Marie Laverda, fondatrice de l’asso OrganPhantom.

À chaque fois, vous soignez le choix de vos lieux mais, cette année, c’est Byzance ! Au point que vous faites l’ouverture officielle des Journées du Patrimoine…

Oui, c’est super bien tombé… à la fin ! Parce qu’il a fallu multiplier les rendez-vous à la mairie pour trouver des lieux adaptés. Pour finalement tomber d’accord sur la Caisse d’Épargne Mériadeck, un lieu assez exceptionnel. Faire l’ouverture des Journées du Patrimoine, c’est une belle reconnaissance pour nous, et je pense que ça fera une belle amorce pour ce lieu que Norbert Fradin destine à devenir un espace culturel. On a avec nous de très bons partenaires, #SDBX360 [ex-Semaine digitale] et le festival Accès)s( de Pau. Ce qui nous permet de proposer deux lives audiovisuels d’Alex Augier et de l’Américaine Holly Herndon, et une installation venue aussi d’outre-Atlantique, « Perspection », à voir dans la salle des coffres ! Ce vendredi soir sera en accès libre [19h30-2h, ndlr].

Et samedi soir [21h30-2h], vous finissez à la Bourse du Travail !

Oui, le grand écart : on commence dans une banque et on termine dans les locaux de la CGT ! (rires) Ce lieu, ça fait trois ans qu’on essaie de l’obtenir et, cette fois, ça y est. C’est très rare que le syndicat ouvre ses murs. Là, en écho à l’arrivée de la LGV, on invite Paris et la scène montante electro/hip hop – la seule soirée payante (10-15€). Dans la grande salle aux superbes fresques (qu’on va mapper), on aura notamment les DSL de chez Ed Banger, et Killason, qui est danseur également. Comme un aftershow du Fémina !

Oui, parce que, juste avant [20h-21h30], il y aura le gros morceau, la création au Fémina…

C’est ça, avec M>Sayyid d’Antipop Consortium à la musique, Mathias Cazenave à l’animation 3D (du Studio Spirit, césarisé pour « Ernest & Célestine), et la danseuse Roxane Bonnet de la Cie Lullaby. Une création plus ambitieuse encore que nos précédentes : là, l’asso a dû s’impliquer encore plus, côté mise en scène en particulier.

La dernière résidence au Rocher de Palmer est prometteuse. Et, côté public, ça prend bien : les places sur inscription partent très vite. Et la soirée payante à la Bourse a bien démarré aussi. Ça buzze pas mal, on est content !  

Recueilli par Sébastien Le Jeune

www.echoavenir.fr et Facebook : Organphantom Prod

À noter, OrganPhantom coproduira la soirée “Berlin / Bordeaux”, jeudi prochain à Arc en Rêve, avec des artistes de la scène electro underground (6-8€).

COMMENTAIRES (0)