Des stars et la crème locale pour cette Fête de la musique bordelaise

Par bordeaux7 le 20 juin 2018 à 21:27

Le Rocher de Palmer offre un superbe invité de marque au parc Palmer avec les Sénégalais Touré Kunda. © Audran Sarzier

Ce jeudi soir, on peut bien sûr savourer en flânant simplement, ou viser quelques bons spots. Notre sélection à Bordeaux ou dans quelques villes de l’agglo.

Cenon vole la vedette

Le parc Palmer entourant le Rocher va prendre des airs de Festival des Hauts de Garonne avant l’heure ce soir, avec une programmation variée et de haut vol montée en partenariat avec FIP qui doit retransmettre la soirée en direct. À partir de 19h, on y verra les Sénégalais Touré Kunda de retour avec le somptueux album de leurs 40 ans de carrière, « Lambi Golo ». En prime, les Burkinabés du Benkadi Quartet, et deux locaux jazzy d’excellente tenue, Robin & The Woods et le prodige Tom Ibarra.

À Bordeaux, place aux assos

La “tradition” arrive aujourd’hui à ses 10 ans d’âge : à Bordeaux, la Ville confie ses principales scènes aux forces vives locales, à savoir les associations. Air du temps oblige, l’incursion des collectifs electro et apparentés (lire ci-dessous), de plus en plus marquée, mais le live avec instruments a encore de beaux restes. Ainsi, l’incontournable Allez Les Filles, en plein dans son festival Relâche, s’installera place Saint-Michel avec la soul de Wat, la fanfare dingo La Grasse Bande, nos reggaemen de Mawyd, sans oublier le duo ovni pop-punk sud-africain Make-Overs (photo plus haut), très remarqué aux dernières Trans de Rennes.

© Mono Photo Studio

De son côté, L’Astrodøme, créatrice du tout jeune Bordeaux Sideral Psych Fest, investira la place du Palais à grands coups de rock psyché – les LA Witch (ci-dessus) de Los Angeles, les Français Korto – ou moins psyché avec de très bons locaux, Wizard et Équipe de Foot. Enfin, notez que le (top) chef Philippe Etchebest jouera avec son groupe place de la Comédie, où il a invité aussi nos fringants Dätcha Mandala (21h).

Electro : La vie côté cour

Cachées, les musiques électroniques ? Oh que non, même si pour beaucoup les collectifs ad hoc ont été placés dans des cours. Mais pas n’importe lesquelles, elles comptent parmi les plus belles de tout Bordeaux : À l’Eau et Super Daronne joueront leur disco-funk-house dans la cour du Crédit Municipal (29, rue du Mirail), Délicieuse Musique occupera la cour Mably (avec aussi du live dès 17h30), TPLT et l’Orangeade le square Dom-Bedos. Last but not least, l’I.Boat prend ses quartiers dans la cour du musée des Arts déco et du Design et invite le digger fou lyonnais Sacha Mambo (plus haut). Parmi les “officiels”, seuls les Amplitudes et Pony Club donneront directement sur la rue, place Saint-Projet.

© Archives G. Bonnaud / Sud Ouest

Calme et volupté

Les amateurs de musiques un peu moins tatapoum ont rendez-vous de 19h45 à 21h15 avec le Chœur Voyageur, cette année dans la cathédrale Saint-André. Et pourront aussi suivre le fil tracé par le Conservatoire, avec des interventions à partir de 17h30 dans ses murs, au musée des Beaux-Arts et à la Cité du Vin (les deux sur réservation), ainsi qu’à la halle des Douves et même au pub Connemara ! Ou se rendre place de la Comédie à 20h30 pour un récital d’airs d’opéra offert par le Grand Hôtel – mais après ça tournera au rock (lire plus haut) !

Chaque ville son style

Ailleurs dans l’agglo, on s’appuie surtout sur les groupes locaux pour animer les scènes “officielles”. C’est le cas à Mérignac avec une seule scène cette année place Charles-de-Gaulle. À Pessac, le dispositif reste important avec cinq lieux, une cinquantaine de concerts dont un bal-concert de l’orchestre bordelais Tenue de Soirée à base de tubes des années 1970-1980. À Talence, où l’on se concentre sur le parc Peixotto, on notera au milieu de locaux le passage du quartet nippo-américain Mona & The Hoo Else (photo) avec des reprises assez singulières. À Saint-Médard-en-Jalles, quatre lieux principaux sont exploités, là aussi pour du local, dont le récent parc de l’Ingénieur dont on soulignera que c’est aussi l’un des rares endroits de l’agglo doté d’un écran géant pour voir le match des Bleus à 17h avant la Fête.

Soirée de rave

Bon, ok, ce n’est pas une rave à proprement parler mais, quand plus de 10 crews bordelais parmi les plus gros pourvoyeurs de soirées toute l’année s’unissent (BDB, FPT, LGS, AlchimyStik, Dirty Knees, Groove Bordel Party…), c’est avis de gros son ! Uni-Tekno 4e du nom, sur le campus de Pessac (tram B Doyen Brus), c’est de 17h à 2h sur cinq scènes, et ça balaie large – techno, trance, dub, house, disco…

Bonne nouvelle : les lignes de tram circuleront toute la nuit.

COMMENTAIRES (0)