Destination Montréal pour le festival d’arts numériques Écho à Venir

Par bordeaux7 le 17 septembre 2018 à 19:58

En ouverture jeudi, « Interpolate », savant ping-pong entre le son et le visuel. © Sébastien Roy

De jeudi à dimanche, le festival d’arts numériques et musiques électroniques Écho à Venir est de retour pour une 7e édition spéciale Montréal entièrement sous dôme ! Avec trois très beaux spectacles dont une création, à réserver au plus vite !

Car la jauge sous le dôme de 11 mètres de diamètre dédié aux projections immersives qui sera posé sur la placette Munich, sur les quais face aux Quinconces, ne peut accueillir que 150 personnes environ.

Sans compter que, l’association OrganPhantom organisatrice visant à « démocratiser les arts numériques » comme le rappelle sa fondatrice Marie Laverda, les prix sont serrés à leur minimum (5-8-10€). Une paille pour des créations internationales montées au prestigieux SAT (Société des Arts technologiques) de Montréal, « la référence internationale pour les spectacles immersifs à 360° ». C’est d’ailleurs grâce à un partenariat entre Écho à Venir et le SAT que le Français Pablo Gracias est allé au Québec bénéficier des installations et des équipements dernier cri du SAT pour peaufiner en résidence sa création « Alter Item » que l’on pourra découvrir samedi, avec la Canadienne Debbie Døe à la musique.

Un deuxième dôme gratuit

Les deux autres shows, ceux du jeudi et du vendredi, sont de purs produits montréalais créés au SAT. Jeudi, « Interpolate », où les visuels géométriques de Push 1 Stop répondent à la musique de Woulg et vice versa. Vendredi, « Orbits », une performance audiovisuelle de Montreal Life Support conçue un peu à la manière d’un album de musique – et pour cause, l’homme derrière tout ça, David Gardener, est aussi une figure du fameux label Ninja Tune.

Le dôme voisin, lui, sera tout dédié à la musique, et entièrement gratuit, avec un line-up essentiellement bordelais mais de haut vol, et de nombreux lives, souvent épaulés par des arts visuels. Enfin, le dimanche, l’atterrissage se fera en douceur avec un brunch et des ateliers d’initiation aux arts numériques pour les kids.

À souligner, la réussite de la campagne de financement participatif de l’asso : les 3000€ réunis permettent l’acquisition d’un vidéoprojecteur top niveau qui aidera l’équipe à « monter en puissance ». SLJ

www.echoavenir.fr

COMMENTAIRES (0)