La venue de Zingaro, événement de l’été prochain à Bordeaux

Par bordeaux7 le 07 novembre 2018 à 00:01

Un ballet où seuls les chevaux sont acteurs, l’ultime défi de Bartabas et sa Cie Zingaro. © Marion Tubiana

« Très émouvant », c’est ainsi que Bartabas qualifiait hier l’annonce du retour prochain à Bordeaux de sa compagnie, le théâtre équestre Zingaro. Son spectacle ultime, « Ex Anima », fera la clôture de la saison « Liberté ! Bordeaux 2019 », du 17 août au 14 septembre prochain sur l’esplanade des Quinconces, et les réservations sont d’ores et déjà ouvertes !

Cette chance unique de recevoir l’un des maîtres mondiaux des arts équestres parmi les plus demandés au monde, Bordeaux et ses voisines le doivent à l’histoire. En effet, en 1984, Bartabas créait le premier « Cabaret équestre » de sa nouvelle compagnie, Zingaro, dans le cadre du festival d’avant-garde Sigma. « On jouera exactement sur le même emplacement qu’il y a trente-cinq ans pour la première représentation de Zingaro, souligne l’artiste. J’ai une pensée pour le fondateur du festival, Roger Lafosse, le premier à avoir eu le courage de me faire confiance. »

Mais sa venue est aussi un heureux concours de circonstances. La Ville et la Métropole souhaitaient un événement marquant pour la clôture de la saison Liberté !, deuxième de ces “saisons culturelles” destinées à devenir biennales – la première, « Paysages », accompagnait l’an dernier l’arrivée de la LGV. De son côté, le groupe Sud Ouest veut monter en puissance dans le domaine événementiel et « fait le pari de devenir acteur dans la cité », précise Patrick Venries, directeur général délégué du journal “Sud Ouest”. Via son agence événementielle Côte Ouest, dont le fondateur François Parrot fut le directeur technique de Sigma, est ainsi né « un montage assez inédit, unique en France », explique l’actuel directeur de Côte Ouest Franck Bastiat, où le “projet Zingaro”, un projet de territoire, est porté par une structure privée.

art équestre, bordeaux, événement, zingaro, bartabas

Bartabas, hier, à Bordeaux. © Claude Petit / Sud Ouest

« L’homme s’efface »

Mais qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse ! Avec « Ex Anima », les spectateurs bordelais pourront admirer l’art de Zingaro à son sommet. « J’ai dit que ce serait mon ultime création parce que je ressens intuitivement que je suis arrivé au bout d’une démarche, indique Bartabas. Dans ce spectacle, l’homme s’efface, nous ne sommes que des ombres vêtues de noir. Et les chevaux sont les véritables acteurs de ces tableaux nés de l’improvisation et qu’ils arrivent à répéter à chaque représentation, d’une manière unique chaque soir. Des chevaux en liberté… qui nous parlent d’humanité. »

Porté par le seul souffle d’instruments à vent – des flûtes d’Inde du Nord, de Chine, du Japon et d’Irlande – ce ballet aux 36 chevaux achèvera sa tournée mondiale avec les 21 représentations bordelaises. Sous la Liberté trônant au sommet de la colonne des Girondins… La grande classe.

Sébastien Le Jeune

Tarif 29-41€. zingarobordeaux2019.com

COMMENTAIRES (0)