L’Esprit du piano à Bordeaux : classique, jazz mais pas seulement

Par bordeaux7 le 09 novembre 2018 à 00:17

Issu du sérail classique, le bidouilleur fou Francesco Tristano se voit offrir une carte blanche electro à l'Auditorium ce samedi 10 novembre. © Edgars Foto

Toujours plus large, la focale du festival L’Esprit du Piano. En voulant montrer toutes les facettes de l’instrument, il a fait entrer bien plus que du classique dans l’enceinte de l’Auditorium, et cela se vérifie encore plus avec cette 9e édition, dès ce soir et jusqu’au 26 novembre.

La manifestation avait été l’une des premières à faire venir le jazz à haute dose au Grand-Théâtre, et la diversification se poursuit. Ainsi, cette année, on aura la chance d’admirer le génial Luxembourgeois Francesco Tristano dans ses œuvres, à triturer son instrument, altérer ses sons, ajouter des synthés et boîtes à rythmes… Une carte blanche electro à savourer demain à 20h, à l’Auditorium.

Un Auditorium qui va voir passer du beau monde de la pure sphère classique durant cette quinzaine. Dezső Ránki, l’un des meilleurs représentants actuels de l’école hongroise, Yefim Bronfman, parmi les plus fins interprètes du répertoire romantique, et pour les Hexagonaux un Bertrand Chamayou aux quatre Victoires de la musique, Jean-Baptiste Fonlupt qui donnera la 8e de Chostakovitch avec l’ONBA à ses côtés… Le casting est impeccable.

Une programmation bien balancée classique et jazz à l’Auditorium comme ailleurs, avec Abdullah Ibrahim, Dezső Ránki, Yefim Bronfman et Chick Corea. © Griot Gmbh / Szilvia Csibi – Müpa Budapest / © Dario Acosta / The Kurland Agency

Côté jazz aussi, et c’est même double ration de grands noms, par un heureux hasard : Chick Corea ayant dû reporter sa date au 25 novembre, c’est l’immense Abdullah Ibrahim qui a été convoqué pour le remplacer au pied levé pour l’ouverture ce soir. Une programmation jazz où l’on retrouvera aussi Amaury Faye et Rémi Panossian, en gratuit jeudi prochain pour les 50 ans de Sciences-Po Bordeaux, et Paul Lay, gratuit aussi mais pour les étudiants uniquement.

Car c’est aussi ça l’Esprit du Piano. Avec en coulisses la Fondation BNP Paribas, il peut offrir des prix serrés (1-10, 15-30€ ou 30-50€) voire la gratuité pour parler à tous les publics.  Sébastien Le Jeune

espritdupiano.fr

COMMENTAIRES (0)