L’esprit « Drive-in » habite la nef du CAPC pour sa nouvelle exposition

Par bordeaux7 le 30 novembre 2018 à 01:08

« Drive-in », entre installation et cinéma pour explorer les affres de la modernité. © Alexandra Midal / Felipe Ribbon

Quel(s) dispositif(s) Alexandra Midal a-t-elle imaginé pour occuper la nef de l’entrepôt Lainé, où le CAPC l’invite pour sa nouvelle exposition « Drive-in » ? Réponse dès ce vendredi soir avec un vernissage très particulier.

Cette touche-à-tout, présente depuis trois ans au CAPC dans le cadre de cours d’histoire de l’art, a relevé le défi avec cette exposition qui se veut le prolongement de ses recherches sur la théorie visuelle. Cette “cinévore” extrême qui s’alimente de films à la chaîne – parfois plusieurs en même temps ! – a eu envie de faire revivre l’esprit drive-in, ces projections en plein air que l’on suit depuis sa voiture très prisées des Américains notamment.

Son installation, conçue avec le concours du designer Adrien Rovero, permettra la diffusion de trois films tournés pour l’occasion où il sera question « d’objets et de villes fantômes, de manipulation mentale par les images, et du développement parallèle du meurtre en série et de l’industrialisation à travers la vie et l’oeuvre du Docteur Henry Howard Holmes, le premier serial killer des États-Unis ».

Tout un programme donc, à découvrir dès ce vendredi soir, avec aussi un programme très riche de performances in situ. Dont la première est signée Richard Horvath : pour ce vernissage, de 19h à 1h (entrée libre), le pianiste jouera non-stop l’intégrale des œuvres de Philip Glass. En prime, l’expo « Coïncidence(s) » donne à voir les acquisitions du CAPC de cette dernière décennie. SLJ

Jusqu’au 6 janvier (sauf lundis et fériés), 4-7€. www.capc-bordeaux.fr

COMMENTAIRES (0)