À Mérignac, une collection pleine de piquant

Par bordeaux7 le 18 octobre 2018 à 18:20

Julien Brandam veille sur une collection de quelque 5 000 cactées. © Laure Espieu / Bordeaux7

Plusieurs milliers de personnes ont déjà admiré la collection de cactées de Mérignac depuis sa création en 1987. Installée dans une serre de 250 m2, au sein du centre technique de l’environnement dans le quartier de Beaudésert, elle bénéficie de toutes les attentions.

En effet, température, ensoleillement et aération sont contrôlés par ordinateur, et elle se visite gratuitement sur rendez-vous. Des collectionneurs et des passionnés de toute la France viennent la découvrir, ainsi que de nombreuses classes ou clubs de loisirs. « Pour les enfants, la découverte de ces végétaux peu communs est souvent une porte d’entrée sur la botanique », souligne Julien Brandam qui se charge de l’entretenir.

Reconnaissance nationale

Sous la grande verrière, plus de 5 000 plants et 2 000 espèces différentes sont rassemblés. Les plus petits font la taille d’une pièce de un centime et les plus grands touchent quasiment le plafond. Cette étonnante collection a débuté entre les mains d’un autre passionné, Francis Bugaret.

Ce Mérignacais a commencé à réunir des spécimens il y a plus de 20 ans, chez lui. Mais cette passion se révélant rapidement envahissante, il s’est ensuite tourné vers la ville pour lui proposer d’acquérir ce vaste patrimoine. Depuis, la serre n’a cessé de s’enrichir de spécimens d’exception grâce à des dons ou des échanges.

Bientôt va débuter pour les plantes la période d’hivernage. « Cette mise au repos végétatif de plusieurs mois permet ensuite la floraison entre fin mai et début juin, explique Julien Brandam. C’est une période courte et magique, sans doute la plus propice pour visiter la collection. »

« Les fleurs sont éphémères et vivent en général une journée ou une nuit. Mais elles sont d’une grande variété, selon le type de pollinisateurs des espèces. Certaines sont en tube pour être adaptées aux colibris, et d’autres diffusent une odeur fétide afin d’attirer les mouches ».

Un monde fascinant qui s’est vu décerner en 1995 quatre labels « collection nationale » par le Conservatoire français des collections végétales.  

Laure Espieu

Renseignements au 05 56 34 80 71.

COMMENTAIRES (0)